Albert Dalcq, un homme de coeur et d’exception

Albert Dalcq, un homme de coeur et d’exception

Ce 3 janvier 2018, Albert Dalcq est décédé des suites d’une maladie qu’il a affrontée avec force et courage. Au cdH comme ailleurs, il était la mémoire du Brabant wallon, de ses institutions politiques, mais aussi de celles et ceux qui le font vivre.

Albert incarnait la rigueur scientifique à la fois par sa formation de Docteur en chimie ou encore par son rôle d’expert à l’UCL. Tout le monde reconnaissait à Albert sa précision et sa recherche de l’excellence tant dans sa vie professionnelle que dans sa vie politique.

Avec son épouse, Anne, Albert a aussi construit une vie de famille épanouie en offrant à ses enfants les qualités humaines d’un père de famille aimant.

Durant tout son engagement politique, Albert a toujours été un homme de proposition, altruiste et soucieux de l’intérêt général. De son banc de l’opposition, il ne cessait d’imaginer les meilleures solutions aux problèmes rencontrés ou encore de présenter les projets qui lui semblaient essentiels pour les Brabançons wallons et les Lasnois. Il disait souvent que le travail d’opposition était aussi difficile qu’essentiel. Il se rendait compte que ses conseils étaient souvent suivis par les collèges par la suite sans pour autant le reconnaître.

Albert était conseiller communal à Lasne et Chef de Groupe cdH à la Province du Brabant wallon durant de nombreuses années. Il était aussi à l’initiative et animait sans relâche l’ARC (Action et Recherche Culturelle) en Brabant wallon. Cette association d’éducation permanente a réalisé, sous son impulsion, de nombreux ouvrages de référence sur le Brabant wallon.

C’est une grande figure humaniste qui s’en va. Le cdH BW perd un grand homme, humble, engagé et curieux.

Ajouter un commentaire