André Antoine tire le bilan de 5 ans de présidence

André Antoine tire le bilan de 5 ans de présidence

Ce vendredi 3 mai, à l’occasion de la dernière séance du Parlement de Wallonie, André ANTOINE, tête de liste cdH aux élections régionales, était l’invité de l’émission « 100 % première » sur la RTBF. L’occasion pour lui de procéder, sans détour, au bilan de 5 ans passés au perchoir de notre assemblée régionale.

Et force est de reconnaître que cette législature fut sous bien des aspects hors-norme. Avec le CETA tout d’abord, où pour la première fois en Europe, un Parlement national a ouvert la « boîte noire » d’un traité commercial. Grâce à un minutieux travail d’instruction et d’auditions, les députés wallons ont ainsi pu obtenir des garanties inédites quant à la protection des normes sociales et environnementales, ainsi que des évolutions sensibles du régime de protection des investissements. Mieux encore, ce fut l’occasion d’un formidable moment démocratique, lors duquel l’ensemble des citoyens d’une région a pu se saisir d’une question cruciale, mais jusqu’alors réservée aux seuls techniciens.

Du reste, cette législature fut également le théâtre de la deuxième commission d’enquête dans l’histoire du Parlement de Wallonie : la commission Publifin. Une fois encore, les députés ont montré tout leur engagement au service de notre démocratie, en assemblant minutieusement toutes les pièces d’un puzzle complexe et opaque. Si toutes les questions relatives au groupe Publifin ne sont certes pas encore réglées, l’approche de la gouvernance et de l’intercommunalité ne sera plus jamais la même. Désormais, la transparence est devenue la règle, que ce soit au niveau des comptes ou des mandats.

Enfin, grâce à l’impulsion d’André ANTOINE, le Parlement de Wallonie est désormais pleinement ouvert aux citoyens. Afin de les associer directement à la délibération publique, de très nombreuses innovations ont vu le jour au Saint-Gilles. Pensons à la diffusion des débats sur YouTube, aux pétitions et contributions électroniques, ou encore aux Panels de citoyens tirés au sort. Point d’orgue de ce travail de modernisation de notre démocratie, l’adoption de la Consultation régionale d’initiative citoyenne, qui permettra dès demain aux citoyens qui le souhaitent d’initier une consultation populaire au sujet des compétences wallonnes. Un authentique CRIC pour élever la démocratie.

Ajouter un commentaire