Urgence pour le commerce de proximité !

Urgence pour le commerce de proximité !

La présence de commerces de proximité est essentielle pour la vitalité de nos quartiers et de nos villages. Garants d’un service personnalisé et d’un véritable lien de confiance, ils favorisent la mobilité douce, jouent un rôle décisif dans le développement des circuits courts et participent à la convivialité de nos quartiers.

Pourtant, aujourd’hui, le commerce de proximité est menacé. Il suffit, pour s’en convaincre, de savoir que le taux de cellules vides en Wallonie est passé de 14,8 % en 2010 à 17 % en 2015, voire à plus de 20 % dans certaines communes.

Ces difficultés s’expliquent notamment par le manque d’attractivité des centres habités et par l’implantation des centres commerciaux périphériques qui se multiplient à la faveur de législations toujours plus permissive ! Par ailleurs, le développement de l’e-commerce complexifie encore le métier de commerçant.

Lors de cette législature, le cdH a promulgué ou participé à de nombreuses décisions destinées à favoriser les commerçants de proximité. Parmi celles-ci, l’instauration d’une indemnité lors de travaux de voirie, ou encore l’imposition d’un prix unique du livre rétablissant une juste concurrence entre l’e-commerce et les librairies de quartier.

Aujourd’hui, nous voulons aller plus loin encore pour consolider le commerce de proximité et renforcer le droit des commerçants.

Pour garantir une réelle sécurité au statut d’indépendant, le cdH propose de :

tendre au plus vite vers un alignement complet de la pension des indépendants sur celle des salariés ;

octroyer un congé de paternité rémunéré et une allocation de paternité facultatifs aux pères indépendants/conjoints aidants qui le souhaiteraient ;

ouvrir aux travailleurs indépendants la possibilité de recevoir des allocations de chômage ;

leur octroyer une indemnité d’incapacité dès le 1er jour ;

élargir le droit à l’exemption de cotisations sociales dans certaines situations.

Pour assurer un développement sain et harmonieux de nos territoires, le cdH entend :

mettre en œuvre un moratoire strict sur la création ou l’extension de centres commerciaux en périphérie des centres-villes ;

créer des zones franches commerciales dans les cœurs de villes et de villages qui sont confrontés à une perte de vitalité économique et à l’intérieur desquelles les commerçants bénéficieront de primes d’installation et de rénovation de façade ainsi que d’un régime fiscal immobilier avantageux ;

financer l’aménagement de nouvelles places de stationnement en centre-ville/village.

Ajouter un commentaire